Retour aux spectacles

Gratia Lacrimarum

Clémentine Vanlerberghe / Cie Cats&snails

Avec ce solo, la danseuse Clémentine Vanlerberghe s'interroge : pourquoi retenir nos larmes ?

En 2017, Clémentine Vanlerberghe a été marquée de voir, à la télévision, Céline Dion pleurer de manière très pudique alors qu’elle évoquait son mari, décédé peu de temps avant. Cet évènement a agi comme une révélation : pourquoi, la plupart du temps, nous cachons-nous pour pleurer ? Pourquoi, dans un moment de tristesse mais aussi face à la beauté, séchons-nous vite nos larmes ?

La chorégraphe y répond avec ce don fait aux larmes (Gratia Lacrimarum, en latin). S’inspirant à la fois de références culturelles (les peintures ou sculptures de Pietà, par exemple) et d’images naturelles (cascades, débordements), sa danse se joue également d’une toile sur laquelle sont projetées des vidéos. Un spectacle qui ouvre une brèche dans nos émotions, et nous guide vers une manifestation plus juste de nos sentiments.