En 2021, ça n'a pas changé : nous voulons être utiles à vivre et à rêver

Pour la réouverture des lieux d'arts et de spectacle

Le 15 décembre dernier, en désaccord avec la décision du gouvernement de maintenir les salles de spectacles fermées au public, nous avons soutenu la démarche collective de recours en référé-liberté auprès du Conseil d'État, en inscrivant symboliquement sur le fronton du Vivat ces paroles empruntées à Julien Clerc et Étienne Roda-Gil : "Nous voulons être utiles à vivre et à rêver".

Aucun d'entre nous ne nie la gravité de la crise sanitaire, mais le secteur culturel veut les mêmes droits que les autres : nous appliquons les lois, faisions attention quand les salles étaient ouvertes et ce référé-liberté a confirmé qu'il n'y a jamais eu de cluster, ni dans les salles de spectacles, ni dans les cinémas. Si demain les indicateurs repartent à la baisse, nous espérons donc ne pas rester à nouveau fermés.

Nous espérons évidemment que l'année 2021 sera plus riche en spectacles, et que nous pourrons rapidement rouvrir le théâtre pour y faire ce que nous aimons faire : partager ces spectacles avec vous.

En attendant le retour tant espéré des spectacles dans notre salle, nous avons décidé de contre-attaquer sur le terrain en proposant une série d'actions artistiques et culturelles. Elles seront portées par des artistes de la saison et se déclineront jusqu'aux vacances de février, avec l'idée d'être présent.es partout où cela est autorisé afin d'entretenir le lien avec les habitant.es et ainsi de lutter contre le recul des arts et de la culture et le risque d'acculturation qu'il peut entraîner.

Donner un sens à notre action dans cette période où les salles sont fermées ainsi que prendre notre part à un réenchantement du quotidien de nos voisin.es sont deux objectifs qui nous tiennent ici particulièrement à coeur.
Plus d'informations dans nos prochaines newsletters, ou sur nos réseaux sociaux.