no border

guy alloucherie

Comment parler des hommes et des femmes exilés qui espèrent trouver asile en Europe et qu’on réduit trop rapidement au terme « migrants » ? Comment en parler sans redire ce qu’on sait déjà ? Et dire, redire encore que rien ne bouge, que ça s’empire, que c’est une honte de traiter des gens de la sorte, des gens dont le seul tort est de fuir des pays en guerre ? Guy Alloucherie et Nadège Prugnard inventent un poème ininterrompu pour acteurs, chanteurs, danseurs et circassiens. Une forme poétique à même de rendre compte des témoignages d’exilés, des associations qui les aident, des fêtes dans les camps, des chants, de la vie qui s’organise, malgré tout. Une odyssée faite de mille voix, mille espoirs inassouvis, mille révoltes inconsolables.

La Compagnie Hendrick Van Der Zee, créée par Guy Alloucherie en 1997, est installée à Loos-en-Gohelle, dans le bassin minier. Artistes associés à la scène nationale Culture Commune depuis une dizaine d’années, la compagnie développe un projet qui cherche à faire coïncider recherches artistiques, action culturelle et engagement militant. Guy Alloucherie a commandé à Nadège Prugnard le texte No border, fruit de deux ans de « résidence d’écriture » dans la Jungle de Calais.