Madeleine Fournier

du 2 au 6 octobre, puis du 22 au 27 janvier

En résidence de recherche à la Maison des Artistes

Après avoir co-signé plusieurs pièces avec Jonas Chéreau (dont Sexe symbole…, accueillie au Vivat), Madeleine Fournier prolonge avec le solo Labourer, et plus particulièrement à travers la figure archétypale du pas de bourrée, son goût pour les hypothèses à propos de l’origine de la danse et du mouvement.


Madeleine présentera une Sortie de résidence de ce projet en janvier 2018, dans le cadre de Vivat la danse !? (cliquez par ici).