scheherazade zambrano & marcelle bruce

résidence de recherche au vivat et à la maison des artistes

Ces deux artistes d’origine mexicaine explorent le rôle de la chorégraphie dans la “décolonialité de la pensée” et dans la construction d’une « écologie des savoirs ». Comment le mouvement corporel, tel qu’un changement d’axe ou le déséquilibre, peut-il questionner notre position dans la société et notre point de vue ?