Justine Cambon

Résidence à la Maison des Artistes du 18 au 29 janvier 2021

Deux semaines de résidence à la Maison des Artistes de l’EPSM Lille-Métropole pour avancer sur le (premier) spectacle que Justine a écrit et met en scène : L’amour n’a pas d’écailles, duo pour une clowne et un musicien (Rémy Chatton).

"Au départ, il y a le désir de me saisir de la question de la fin : pourquoi les choses finissent elles toujours par se déliter, par pourrir ? Avec ce spectacle, je veux me poser dans un espace-temps suspendu pour questionner et titiller le rapport à notre soif d’éternité dans toutes choses. Avec un personnage de clown « Adelaïde Anaconda » qui refuse catégoriquement l’inévitable délitement de la vie, mais qui s’y retrouve toujours confrontée. Ses dérapages, ses accès de folie seront autant de preuves de l’impossible utopie, l’inaccessible perfection.

En filigrane, il y a la question de la rupture amoureuse, un deuil souvent douloureux et incompréhensible, pour voir plus haut : Comment est-il possible d’aimer et de ne plus aimer ensuite ? Où va le cœur ? Où vont les sentiments, les élans et les promesses ? C’est cette blessure intime qui nourrit secrètement les élans impétueux et sublimes d’Adélaïde. Comme une blessure-mère, qui donnerait la clef de sa quête."

Justine Cambon, mars 2020