Un engagement éco-logique !

Depuis une quinzaine d’années, les organisateurs d’évènements s’intéressent à leur impact sur la société et l’environnement.

Le développement durable et la responsabilité sociétale sont des sujets qui intéressent désormais l’ensemble du secteur du spectacle vivant, et ceci au même titre que les autres secteurs économiques.

Au Vivat, l’équipe s’est depuis quelques années engagée dans une démarche développement durable et RSO (Responsabilité Sociétale des Organisations). De nombreuses initiatives, parfois individuelles, parfois collectives, ont permis de réfléchir et d’agir à l’impact écologique et social de notre activité, comme par exemple (liste non exhaustive !) :
► la baisse de nos déchets, via un meilleur tri et via la mise en place d’un lombricomposteur ;
► notre bar, dont la majorité des produits sont locaux, biologiques, voire même zéro déchet pour un certain nombre d’entre eux ;
► la baisse de l’usage du plastique, via la mise en place de gourdes pour l’équipe et les artistes accueilli.e
s, ou via la demande faite à nos prestatairesde livrer les repas des artistes dans des contenants réutilisables.
► la réflexion autour de notre usage des outils numériques, et l’utilisation, quand c’est possible, de logiciels libres (boîtes mails, serveurs, outils de traitement de texte et tableurs) ; réflexion critique rendue possible grâce à notre partenariat avec la coopérative informatique Cliss21, basée dans le Nord (et dont le Vivat est devenu sociétaire).


Depuis 2018, le Vivat fait également partie des membres du Cercle Culture et Développement Durable des Hauts-de-France, un réseau de réflexion et d’échange rassemblant des structures du spectacle (vivant et musiques actuelles), qui se réunit tous les deux mois pour échanger sur des thématiques liées au Développement Durable.

En février 2021, à l’initiative notamment du Vivat, ce réseau d’échanges
est devenu officiel, via la signature d’une déclaration de missions et de valeurs qui engage chaque structure à en faire plus sur le développement durable, et qui permet à ce cercle de devenir un véritable réseau régional de référence dans les Hauts-de-France.