Le Vivat 18-19

la récréation

jouons !

Commençons par deviner quels sont ces acronymes bizarres : une SCIN ? Un TRUQ ? Vous donnez votre langue au chat ?
Un indice ? Une SCIN c’est chic ! Un TRUQ c’est chouette !

En effet, nous voilà — presque — Scène Conventionnée d’Intérêt National (SCIN). Une scène conventionnée intitulée « pour l’art et la création » et que, malicieusement, nous avons baptisée « pour la récréation ». Cette nouvelle appellation inscrit officiellement une centaine de théâtres français dans le paysage des Scènes nationales, des Centres de Développement Chorégraphiques Nationaux, des Centres Dramatiques ou Chorégraphiques Nationaux et autres lieux soutenus par l’Etat — et les collectivités à ses côtés. Qu’ils en soient remerciés !


Mais, nous sommes aussi un TRUQ, un Théâtre Royal Utopique de Quartier (voir notre film L'Inauguration réalisé par l'Unanime, visible en cliquant ici)

Royal, dans ce qu’il offre aux artistes de tous bords : l’hospitalité, l’attention et le soin. Dans ce qu’il tricote avec les gens de tous horizons pour les amener à baigner dans le luxe infini et bienfaiteur de la création.

Utopique, dans ce qu’il invente et expérimente sans cesse : l’incroyable devenant le réel. Le spectacle, l’exceptionnel. La rencontre, perpétuelle. Le jeu, permanent.

De Quartier (clin d’œil affectueux au Prato) car situé en banlieue de la grande métropole, aux confins des espaces repérés où l’on programme des choses repérées.

Car au Vivat, à la fois SCIN et TRUQ, on y danse, on y chante, on y joue, on a un tipi, un GANG, une bande de gangsters, d’incroyables trucs à vivre et à voir, un joli bar, une énergie du tonnerre, de la fantaisie à revendre (pas cher) et une équipe d’enfer !

Et puis une vieille directrice qui va aller planter ses choux dans d’autres contrées, sonnant la retraite et tirant sa révérence avec grâce (c’est bien connu), non pas fatiguée de ses pas de côté et grands écarts permanents, mais pleine de la force joyeuse que les centaines d’artistes extraordinaires, les gens d’ici et d’ailleurs, les précieux partenaires, les bénévoles formidables, et surtout son équipe préférée lui auront offerte. Qu’ils en soient remerciés !

Eliane Dheygere