Retour aux spectacles

Le jour où ma mère a rencontré John Wayne

Rachid Bouali I Cie La langue pendue

Rachid Bouali n’a jamais compris comment sa mère parvenait à tout mener de front. Avait-il la chance d’être le fils d’une wonder maman ? En fait, ce n’était pas si différent chez les autres. Que voulez-vous ? Les mères sont extras ! Le jour où ma mère a rencontré John Wayne est une véritable épopée des « petites gens », construite comme un film où il multiplie zooms et travellings, bouscule les plans, croise les époques et les décors. Rachid Bouali excelle dans l’art de dépeindre notre vie de tous les jours : avec lui, l’ordinaire devient grandiose. Les mères, héroïnes de cette création, leur progéniture, les pères, les amis, les voisins forment une galerie de personnages attachants embarqués dans un tourbillon tendre et joyeux.

Ce spectacle conclut la trilogie dont les deux premiers volets avaient été présentés au Vivat, il y a quelques saisons. Rachid sera également présent dans la ville d’Armentières la semaine du 12 novembre pour raconter des extraits de Cité Babel, premier volet de cette trilogie, à qui voudra bien l’écouter… Enfin, pendant la saison 2019-20, nous vous proposons également sa nouvelle pièce, Braslavie bye bye ! (cliquez ici pour y accéder).