Retour aux spectacles

K()SA

Scheherazade Zambrano | La Malagua

Un corps qui dialogue avec la gravité, le vide et les déséquilibres sur terre, dans l’air et dans l’eau.

Pendant un an, Scheherazade Zambrano a travaillé à Armentières sur des danses « à l’envers ». En mettant (à partir d’une corde accrochée sous l’escalier du Vivat) son corps en suspension, comme le font les « voladores » (hommes volants) dans une tradition séculaire amérindienne. Ou en immergeant son corps dans l’eau, à la piscine Calyssia.

Dans cette pièce intitulée
K()SA (« voler » en langue totonaque), la danseuse originaire du Mexique tente ainsi de renverser les axes pour mieux réfléchir à ce que notre posture dit de notre relation à notre milieu et aux autres. « Depuis l’homo sapiens, nous passons la plupart de notre existence dans la position verticale. Notre rapport au milieu est déterminé par cette position. Ainsi, renverser les axes, comme proposition chorégraphique, est une invitation à explorer une autre façon de concevoir le monde, à décoloniser l’être. ».