... although I live inside… my hair will always reach toward the sun…

robyn orlin, avec sophiatou kossoko

Apostrophant vertement la chorégraphe qui lui a demandé des choses impossibles, tout en dansant, mimant et trimballant à sa suite une ribambelle de bouilloires et piscines en plastique, Sophiatou Kossoko entraîne le public dans un délire loufoque né d’une rencontre improbable et réussie entre une chorégraphe blanche vivant en Afrique et une danseuse noire vivant en Europe.

Et qui sait ? Nous danserons aussi sans doute pour cette dernière soirée...


Partant du principe que « la danse est politique », Robyn Orlin prend en considération dans ses créations la situation sociale et culturelle de l’Afrique du Sud : ses influences, son histoire, ses clivages et ses ruptures.

Sophiatou Kossoko étudie les techniques de danse moderne et classique et danse avec des chorégraphes et des pédagogues de toutes cultures confondues. Elle enseigne la danse contemporaine en France et à l’étranger.